La Méditation et le Yoga, deux remèdes efficaces au Stress

La plupart d’entre nous peuvent se rappeler avoir fait l’expérience d’une lecture ou du visionnage d’un film où nous étions totalement absorbés par notre activité. Nous faisions un avec les personnages et l’intrigue. Il est tout aussi simple de se retrouver immergé dans ses propres schémas comportementaux, particulièrement lorsque nous nous sentons en danger ou menacé.

Imaginez par exemple que vous fassiez une présentation à un client dans le cadre de votre boulot et que celui-ci se mette à critiquer vivement votre travail. Selon votre caractère, votre réaction immédiate peut être de vous sentir offusqué et vous mettre à défendre votre point de vue. Ou si vous n’aimez pas la confrontation, votre aurez sûrement tendance à quitter la pièce ou éviter le débat avec votre client.

Que vous réagissiez avec colère, anxiété, ou évitement, les pensées dans votre esprit créent du stress dans votre corps. Votre cerveau sens une menace et provoque immédiatement une réponse combat-fuite dans laquelle les changements suivant s’opèrent dans le corps:

  • L’augmentation du rythme cardiaque
  • Augmentation de la tension artérielle
  • La respiration devient plus courte et rapide
  • La production de cortisol et d’adrénaline augmente
  • Le système immunitaire s’affaiblit
  • La production d’hormones sexuelles diminue
  • La digestion est mise en pause

Les origines du stress

La réponse combat-fuite s’est développée il y a des milliers d’années. Elle aidait nos ancêtres à survivre dans les environnements extrêmement hostiles auxquels ils étaient souvent confrontés.

Notre corps devait alors réagir immédiatement face au danger soit par la fuite soit par le combat. Cependant, aujourd’hui le stress dans la vie de la plupart d’entre nous ne vient pas de situations dangereuses pour notre vie mais plutôt des petites pressions de la vie moderne.

Les challenges quotidiens tels que les transports en commun ou les invectives d’un manager peuvent activer les hormones du stress. Et puisque ces conditions ne changent pas, les hormones ne s’éteignent pas.

Au lieu de vous aide à survivre, cette réponse au stress peut en réalité vous rendre malade.

Les risques du stress pour la santé

De nombreuses études ont montré que le stress chronique coute cher à notre santé mentale et physique.

L’hormone du stress, le cortisol par exemple, est liée à l’augmentation d’une graisse entourant les organes, connue sous le nom de graisse viscérale.

L’accumulation de graisse viscérale est dangereuse pour la santé, car ces cellules adipeuses sécrètent activement des hormones pouvant perturber le fonctionnement des organes tels que le foie, le pancréas, le cerveau pouvant causer des problèmes tels que des résistances à l’insuline ou des inflammations.

L’exposition chronique à d’autres hormones de stress peut également affaiblir le système immunitaire et même changer la structure des chromosomes.

Un stress prolongé accélère le vieillissement et rend le corps humain plus vulnérable à la maladie (risques de crises cardiaques, ulcères d’estomac, cancers, insomnies, dépression, crises d’angoisses, migraines et maladies auto-immunes).

La Méditation pour nous libérer du stress

La méditation est une pratique aidant à donner accès à une forme de paix intérieure, qui se trouvent derrière le vacarme des pensées et des torrents émotionnels.

La méditation vous accorde une expérience pouvant mener à une profonde détente et l’évanouissement d’un stress prolongé.

Contrairement à une fausse idée, la méditation ne consiste pas à forcer l’esprit à être en paix.

Elle consiste à trouver la paix qui est déjà présente dans notre corps et notre esprit, mais qui est recouverte.

Il suffit de se poser sur son coussin de méditation et «se foutre la paix.» pour reprendre l’expression du philosophe français, Fabrice Midal. Cet état de paix ou de présence pure est très nourrissant pour l’esprit. Cela lui permet de se détacher peu à peu de ses pensées et comportements conditionnés qui ne servent plus ses intérêts les plus élevés.

Lors de la pratique de la méditation, il est courant de sonner un gong ou un bol tibétain au début et à la fin de la séance afin de faciliter le lâcher prise. Le son des bols chantants tibétains est connu pour sa sonorité puissante produisant une profonde relaxation du corps.

Dans ce état de repos de l’esprit expérimenté durant la méditation, les réactions corporelles sont exactement contraires à celles provoquées par le stress : la respiration ralentit, la pression artérielle diminue, et le niveau de l’hormone de stress diminue.

Même si votre corps se repose profondément au cours de la méditation, l’esprit reste alerte. La notion de «paix de l’esprit» synthétise la combinaison unique de la détente du corps et de l’esprit éveillé.

Comme de nombreuses études scientifiques l’ont montré, une pratique de la méditation régulière produit des effets tangibles sur le mental et la santé physique tels que :

  • Une tension artérielle plus basse
  • Diminution du rythme cardiaque
  • Diminution du taux de cholestérol
  • Réduction des hormones de stress, incluant l’adrénaline et le cortisol
  • Une utilisation plus efficiente de l’oxygène dans le corps
  • Un renforcement du système immunitaire

Le Yoga a également des effets libérateurs

Le Yoga offre une autre pratique de guérison puissante pour libérer du stress et des effets dommageables de la réponse combat-fuite.

Cette ancienne pratique, étant apparue en Inde il y a plus de 4000 ans, connecte le corps et l’esprit à travers une série de postures, exercices de respiration et méditation.

En étirant et tonifiant les muscles, en assouplissant la colonne et concentrant l’esprit vers l’intérieur, le yoga soulage le système nerveux et réduit ainsi efficacement le stress.